Jean-Christophe Grégoire-Albertini, baryton

 

Baryton d’origine corse, Jean-Christophe Grégoire-Albertini a commencé sa carrière comme instituteur. Parallèlement à son activité professionnelle, il rencontre le théâtre et se passionne pour l’art dramatique. C’est à l’occasion de ses premières expériences sur les planches au sein de la compagnie « Jolie Môme » qu’il découvre sa voix au timbre puissant et chaud, aujourd’hui reconnaissable entre toutes. A l’orée de la trentaine, Jean-Christophe Grégoire-Albertini a découvert sa vocation.

Une carrière prolifique entre Opéra et Opéra comique

C’est suite à ses expériences théâtrales mais aussi grâce à un coup de pouce de Jacques Martin – le hasard des rencontres – que Jean-Christophe Grégoire-Albertini débute sa carrière lyrique. En plus de trente années de carrière, Jean-Christophe Grégoire-Albertini a chanté dans de nombreuses productions d’Opéra, en France comme à l’étranger. Son talent, son professionnalisme et son niveau élevé d’exigence en font aujourd’hui un artiste recherché.

Jean-Christophe Grégoire-Albertini a plus d’une cinquantaine de rôles de soliste à son actif, couvrant toutes les périodes, du baroque à nos jours, et tous les genres, de l’Opéra, à l’Opéra-comique en passant par l’Oratorio.

Rôles d’opéras et d’opéras comiques (échantillon) :

  • Figaro (Le Barbier de Séville, Rossini)
  • Papageno (La Flûte enchantée, Mozart)
  • Escamillo, Moralès, Le Dancaïre (Carmen, Bizet)
  • Hamlet (Hamlet, Ambroise Thomas)
  • Orphée (Orphée et Eurydice, Gluck)
  • Mercutio (Roméo et Juliette, Gounod)
  • Le Marquis (Les Cloches de Corneville, Planquette)
  • Le sergent Belcore (L’Elixir d’amour, Donizetti)
  • Sylvio (Paillasse, Leoncavallo)
  • Germont (Traviata, Verdi)
  • Robert (La fille du tambor-major, Offenbach)
  • Vicomte Narcisse de Brissac (Les Mousquetaires au couvent, Varney)
  • Le Marquis (Les Cloches de Corneville, Planquette)
  • Le sacristain (Tosca, Puccini)
  • Zurga (Les Pêcheurs de Perles, Bizet)
  • Schaunard, Marcel (La Bohême, Puccini)
  • Oreste (Iphigénie en Tauride, Gluck)
  • Danilo (La Veuve joyeuse, Lehár)
  • André (Les Saltimbanques, Louis Ganne)
  • Ourrias (Mireille, Gounod)
  • Péquillo (Périchole, Offenbach)
  • Enée (Didon et Enée, Purcell)

Rôles dans des œuvres profanes ou religieuses hors opéras et opéras comiques (échantillon) :

  • Carmina Burana de Karl Orff
  • Requiem de Fauré
  • Requiem de Mozart
  • Requiem de Duruflé
  • Passion selon Saint-Jean de Bach
  • Te Deum de Charpentier
  • Canto General de Théodorakis
  • Motets de Jean-Philippe Rameau

 

 

« La musique est un acte de communication » : La passion de la transmission

La musique est bien plus qu’une succession de notes et de sons, elle est un acte de communication. Elle exprime et transmet des émotions, dit et transfigure les sentiments du cœur humain, rassemble les êtres humains. La musique est communication, transmission, rencontre. Telle est la conviction profonde de Jean-Christophe Grégoire-Albertini, qui a toujours souhaité partager au plus grand nombre sa passion pour la musique lyrique.

Catherine Manandaza (soprano) et Jean-Christophe Grégoire-Albertini sont les deux personnages principaux du documentaire Quai de Seine, réalisé en 1999 par Philippe Lanfranchi. Sous-titré « L’opéra est-il réservé aux « happy few ? »», ce court-métrage raconte le métier de chanteur d’opéra et développe une réflexion sur le public de l’art lyrique.

Comme une réponse à cette réflexion, Jean-Christophe Grégoire-Albertini fonde l’association « Voix-si Voix-la, l’Opéra sans Frontières » avec quelques amis dont Colette Mestre et le pianiste Maurice Chancelade. Le credo de ce projet est simple et ambitieux : partager l’amour du chant lyrique avec le plus grand nombre, permettre à des chanteurs amateurs de découvrir leur voix chantée en participant à un chœur motivé et offrir au grand-public la possibilité de découvrir la voix lyrique et la richesse du répertoire classique.

Avec le chœur Voix-si Voix-la, Jean-Christophe Grégoire-Albertini a dirigé des dizaines d’œuvres de tous horizons et de toutes les époques : de Mozart (Requiem, Nocturnes…) à Théodorakis (Canto General) en passant par le répertoire baroque (Monteverdi, Bach, Purcell, Caldara, Händel), romantique (Verdi), post-romantique (Fauré, Debussy, Ravel, Caplet) ou contemporain (Lili Boulanger, Poulenc).

Passionné par l’art dramatique, Jean-Christophe Grégoire-Albertini est également metteur en scène. Avec le chœur Voix-si Voix-la, il monte l’opéra Didon & Enée (Purcell) au théâtre Victor Hugo de Bagneux en 2013, puis à Montreuil et à Gonesse l’année suivante. En 2015, il dirige « La Passion selon Saint-Jean » de Bach.

Jean-Christophe Grégoire-Albertini a par ailleurs écrit et mis en scène plusieurs spectacles lyriques à thèmes, dont « L’Opéra du Vin » et « L’Homme et la Mer ». Depuis 2019, il dirige l’Ensemble vocal Piano Voce.